Construire sa maison : les 5 questions à se poser avant de se lancer dans un projet de construction

Vue “3D” de ma maison

Bon ça y est, on y est : mon premier article et le lancement du projet.

Et si vous aussi vous lisez cet article, c’est qu’à votre tour vous réfléchissez à construire votre petit nid douillet. Dans ce cas, suivez-moi, nous allons aborder les 5 questions à absolument se poser quand on veut se lancer dans un projet de construction de maisons individuelles.

Pour ceux d’entres vous qui n’ont pas la moindre idée des étapes de constructions d’une maison, je vous invite à consulter cette vidéo simplifiée qui vous donnera les bases.

1 – Combien de temps faut-il pour construire ça maison ?

Et oui, c’est long (et même très long) et il faut bien en avoir conscience avant de se lancer !

De la genèse de ce projet dans votre esprit au cocktail que vous siroterez sur votre nouvelle terrasse il vous faudra compter environ 2 ans… Et si vous construisez en couple il faut absolument que votre partenaire en ai conscience si vous ne voulez pas caler un divorce au milieu de votre construction (nous on a décidé de se marier alors que nous sommes en plein dedans mais bon, vous n’êtes pas obligé d’aller jusque-là…).

Une fois que vous aurez défini vos envies et votre budget, voici les principaux obstacles que vous devrez franchir et accessoirement le temps que vous allez y passer :

  • Votre capacité d’emprunt : et oui il faut commencer par là, vous avez défini un budget mais la banque, elle en pense quoi ? Cet aspect là du projet est assez rapide, vous aurez des simulations en une ou deux semaines.
  • La recherche du terrain : si vous avez de la chance ça peut aller vite, mais de nos jours les terrains partent comme des petits pains. Ma femme à mis environ deux mois pour le trouver car nous souhaitions un terrain hors lotissement. Personnellement, je vous conseille de le faire en même temps que la première étape.
  • L’offre, la signature du compromis : ça va relativement vite, vous pouvez compter 2 à 3 semaines.
  • La définition du projet et les premiers devis : alors là c’est long et chronophage mais il faut aller très vite pour votre prêt. Du coup c’est un gros moment de speed pour faire des plans de principes et consulter des entreprises afin d’avoir des devis pour la banque. Personnellement j’avais beaucoup de partenaires en étant du métier mais si ce n’est pas votre cas il faudra peut être vous résoudre à prendre une petite mission chez un maître d’œuvre pour dessiner les premiers plans et consulter les entreprises. Au final, vous serez probablement en retard pour avoir votre prêt mais rien de grave, c’est devenu une habitude visiblement… Bref vous pouvez compter deux petits mois pour cette étape et avoir un accord de principe de la banque.
  • L’autre condition suspensive de votre compromis, et que votre banque vous demandera pour vous remettre une réelle offre de prêt, c’est le permis de construire. Bon là il faut surtout être carré et conforme au PLU (Plan d’Urbanisme Local) quand vous déposez votre permis de construire en mairie. Du coup entre le moment où vous le réalisez pour le déposer (à faire en parallèle de l’action précédente) et le retour de la mairie (elle a deux mois pour vous répondre), vous pouvez compter 3 à 4 mois… plus si votre premier jet est refusé.
  • Après les deux actions précédentes, vous aurez un petit moment d’accalmie car il faut attendre le retour de la mairie et le retour de votre banque. C’est à ce moment qu’il vous faudra creuser les consultations des entreprises, serrer les prix et commencer les plans d’exécution. Si vous comptez bien on est déjà autour des 7 mois depuis que vous avez eu cette “magnifique” (vous ne penserez plus à ce projet avec ce merveilleux mot à ce moment là) idée.
  • Ça y est vous avez tout. Vous allez enfin pouvoir signer un acte authentique et le terrain sera à vous pour commencer les travaux (ou pas) ! Là encore vous risquez d’attendre deux à trois semaines pour avoir le rendez-vous chez le notaire et il ne faudra pas oublier qu’à l’obtention du permis de construire il vous faudra l’afficher sur le terrain car les citoyens de notre beau pays ont deux moins pour déposer un recours en mairie et essayer de faire capoter votre projet. Bon rassurez vous, en général ils s’attaquent plutôt aux promoteurs. Du coup vous signez et vous… attendez encore un peu. Et oui, maintenant (et seulement maintenant si vous voulez mon avis) vous pouvez engager des frais et lancer l’étude de sol qui, selon moi, est indispensable pour s’assurer une construction durable et minimiser le coût des fondations. Il faut compter 4 à 6 semaines depuis la commande.
  • Ça y est (acte II), vous allez vraiment (enfin !!!) pouvoir lancer les travaux après 9 mois… Et là il faut compter entre 12 et 16 mois pour réaliser votre maison.

Bref en lisant ce résumé (et c’est un résumé non exhaustif), vous savez que vous vous engagez pour deux ans de joies (ou plutôt de galères)… Mais ne vous inquiétez pas, je serais là pour vous aider !!!

2 – Savoir (dans un premier temps) estimer son projet

Vous avez lu le point n°1 et vous n’êtes pas découragés ?! (Vous êtes un peu maso ou un peu fou non ?).
Très bien, car on va maintenant parler de sous et il faut avoir quelques automatismes et des notions de prix pour ne pas rêver et avoir un projet qui se concrétise.

Les prix peuvent varier selon la taille et la nature du terrain, la région de la construction etc mais pour une maison d’environ 100m2, avec les extérieurs (une petite terrasse en graviers, pas vraiment d’espaces vert), sans piscine mais avec une petit garage et
une cuisine équipée, les frais d’étude etc il faut compter entre 1300€ et 1400€ du m2 si vous êtes vous même maître d’ouvrage, maître d’œuvre et conducteur de travaux (j’ai l’habitude de parler HT mais il s’agit bien de prix TTC). On verra dans d’autres articles
comment optimiser le coût d’une construction (ce que je n’ai fait que partiellement pour diverses raisons, mais nous y reviendrons plus tard).

Du coup pour 100m2, vous pouvez compter 140 000€. Je vous conseille de rajouter 5% d’aléas à cette somme pour définir votre budget car vous aurez toujours envie de modifier ou d’ajouter des choses en cours de projet (et oui la petite verrière c’est sympa… mais c’est pas donné).

Pour vous donner un ordre d’idée, le delta sur le coût de la construction pure entre un constructeur de maisons individuelles (hors cuisines, avec des prestations assez simples) et une construction que vous aller gérer est de 20 000€ à 30 000€ pour une maison de 100m² environ. Personnellement, je ne crache pas sur une somme comme ça.

Mais vous l’avez compris, il faut mieux viser 155 000€ et être serein lors de votre emprunt… C’est une erreur que j’ai commise car je pouvez déjà commencer à tirer les prix au début du projet et, bien plus tard, j’ai rajouté un garage, une deuxième salle de bain, une verrière etc… Aussi, je me suis retrouvé à devoir ajouter de l’apport alors que j’aurais très certainement pu emprunter 10 000€ de plus…

Pour le terrain je ne peux rien vous dire car le prix est trop variable y compris pour deux villages proches.

Et si vous voulez ajouter une piscine vous pouvez compter 10 000 à 20 000€ de plus selon les dimensions etc…

Dernière petite subtilité : il ne faut pas oublier de prendre en compte la taxe d’aménagement. Elle peut vite dépasser les 5 000€.

3 – Et l’impact temps sur votre vie perso ?

Alors c’est là (aussi) que le bas blesse… Ça prend énormément de temps.

En phase étude, on dessine, on se projette, on analyse les coûts etc… C’est grisant, entraînant, excitant… Mais on peut vite y laisser des pans entiers de ses soirées et de ses weekends, surtout si on est perfectionniste et pointilleux comme moi.

Ensuite vous aurez une petite pause, le temps que ça se lance et là, vous trouverez presque que le temps est long… Et oui vous étiez très occupé et puis plus rien pendant quelques semaines. Du coup, vous allez reprendre vos plans, optimisés etc…

Et enfin, les travaux démarrent. A nouveau vous vous t’enthousiasmez… pour le moment. Car la phase travaux est la plus prenante, la plus stressante et la plus fatigante.
Vous devriez (en fait vous devez !) quasiment passer sur votre chantier tous les jours pour contrôler l’avancement et la conformité des travaux. J’espère que votre famille et votre entourage sont prêts à encaisser vos horaires à rallonges avec vos contrôles le soir après le travail, votre agacement quand vous rentrerez après votre visite chantier suite à la mauvaise implantation d’une cloison et votre épuisement à appeler votre électricien qui vous a posé plusieurs lapins de suite pour démarrer votre chantier et réaliser ses incorporations…

Bref, vous l’aurez compris, ce n’est pas un long fleuve tranquille (et encore, je ne vous ai pas parlé des listes de réserves à la livraison pour que vous ne cliquiez pas tout de suite sur la croix en haut à droite de votre navigateur pour ne plus jamais revenir).

Mais si vous lisez mes articles, vous éviterez les grosses déconvenues en apprenant de mes erreurs et de mon expérience.

Vous pouvez aussi choisir de vous faire accompagner par un (ou des) professionnel(s).

A titre informatif, le coût d’un maître d’oeuvre pour la partie en amont, c’est à dire l’aide à la réalisation des plans, préparation et consultation d’entreprise va osciller entre 3% et 5% de votre coût de construction HT (donc un peu plus de 5 000€ HT soit environ 6 000€ TTC).

Pour la partie suivi des travaux, il faut compter à nouveau 3% à 5% du montant des travaux. Et avec ce type de montant, il ne fera pas des visites de votre chantier tous les jours loin de là. Si vous tomber sur un bon maître d’oeuvre d’exécution, vous aurez une visite toutes les deux semaines environ, avec un rapport et un rappel aux entreprises, mais dans la réalité, vous serez plus proche d’une visite par mois. Bref, ça vous aidera mais ne vous dispensera pas d’être présent sur votre chantier.

Au bout du compte, faites vous aider si vous ne vous sentez vraiment pas de le faire seul et pour le suivi des travaux, privilégiez un ancien conducteur de travaux qui s’est mis à son compte plutôt qu’un architecte. La technique n’est pas forcément leur point fort. Pour la partie dessins et permis de construire, il existe aussi des solutions alternatives avec des prestations pour le dépôt de votre PC uniquement. Dans ce cas, il faut compter un forfait de 1 000€ à 1500€ environ mais n’espérez parler d’agencement intérieur etc, il s’agit uniquement ici de vous réaliser le dossier à déposer à la mairie. Pour autant, il s’agit potentiellement d’une solution alternative intéressante.

4 – Et les compétences techniques dans tout ça ?

Si vous êtes de prêt ou de loin du métier, c’est sûr que c’est plus facile de vous lancer dans ce type de projet.
Dans mon cas je sais dessiner sur un logiciel de DAO (type Autocad) pour faire des plans, je maîtrise les différentes normes en vigueurs (car oui il y en a beaucoup à respecter et non, vous ne pouvez pas mettre cette prise à coté de votre douche), je sais bâtir un planning évolutif à partir d’un logiciel comme MS Project etc…

Mais rassurez vous, c’est aussi pour ça que je fais ce site. Non je ne vais pas vous apprendre à dessiner comme le ferait un architecte avec le dernier logiciel vous permettant de faire des vues 3D (moi-même je ne sais pas le faire) mais je vais vous montrer comment vous pouvez vous débrouiller pour faire des plans à l’échelle, dessiner les pièces graphiques de votre permis de construire, faire un plan électrique et bien d’autres choses au travers de mes différentes publications.

Ouf ! Vous êtes sauvé. Par contre en fonction de votre passé vous aurez plus ou moins de facilité à conceptualiser et mettre en pratique toutes les infos que je vais vous donner. Mais je vais tout faire pour m’adresser au néophyte que vous êtes.

5 – Pourquoi construire alors si c’est si dur ?

Bon, je vous ai peut-être fait un peu peur avec les 4 points précédents… mais en vrai c’est un projet super grisant de réaliser son chez soi et surtout, si c’est bien pensé et que vous n’avez pas la folie des grandeur, c’est un projet financièrement intéressant
et rentable pour le futur.

Et puis vous passerez par plein de moment de joie au cours de votre projet ! Sans compter que votre maison sera unique contrairement à ce que peuvent vous proposer les constructeurs… (A titre informatif, l’écart de prix se situait autour des 30 000€ TTC dans mon cas, pour une maison de 106m² habitables).

Bref, BIENVENU CHEZ VOUS !

Une réponse à “Construire sa maison : les 5 questions à se poser avant de se lancer dans un projet de construction”

  1. Rétroliens : Maison à construire : le choix de construire soit même sa maison - Maison à construire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*